Blog Makhila Ainciart Bergara

Le makhila au jeu des 1000 euros

Le makhila au jeu des 1000 euros

Le 14 avril 2014, la question banco du jeu était ainsi proposée par Nicolas Stoufflet aux deux candidats: "Quel est le nom de ce bâton de marche traditionnel du Pays Basque qui était remis aux adolescents et marquait le passage dans le monde des adultes ?"
Lire la suite
Paris 1937 : une page familiale

Paris 1937 : une page familiale

De mai à novembre 1937 se tient à Paris l'Exposition Internationale des Arts et Techniques. Jean Bergara y expose dans le pavillon des 3B (Béarn, Basques et Bigorre)
Lire la suite
Le makhila au cinéma

Le makhila au cinéma

Le makila est présent dans la filmographie... et pas toujours là où on l'attend, ce qui montre sa facette universelle.
Lire la suite
La tapisserie de Larressore

La tapisserie de Larressore

La mairie de Larressore possède une belle tapisserie dessinée par Matthieu Diesse et exécutée à l'abbaye bénédictine de Belloc à Urt (Pyrénées Atlantiques). Cette oeuvre montre l'articulation du village entre lande (larre) et herbe (soro) et on y voit un makhila sur la gauche.
Lire la suite
Le makhila Ainciart dans le Guide Bleu 1926

Le makhila Ainciart dans le Guide Bleu 1926

En 1926 Hachette confie à Pierre Lamare la tâche de rédiger le Guide Bleu illustré du Pays Basque. Le résultat tient en un peu plus de 300 pages denses et concises. Le makila Ainciart ne lui échappe pas que ce soit à Bayonne ou dans la vallée de la Nive. 
Lire la suite
L'origine de la signature Ainciart Bergara

L'origine de la signature Ainciart Bergara

Le mariage de Marie-Jeanne Ainciart et Jean Bergara en 1926 modifie la signature de nos makhilas. Précédemment signés Ainciart, J. Ainciart précisément pour ceux qui sont à cheval sur les 19e et 20e siècles, les makhilas sont désormais signés Ainciart Bergara. Marie-Jeanne Ainciart joue un rôle capital dans cette évolution.
Lire la suite
Les makhila Ainciart Bergara au Musée Basque de Bayonne (2)

Les makhila Ainciart Bergara au Musée Basque de Bayonne (2)

En 1931 est diffusé un documentaire de plus de 50 minutes " Au Pays des Basques " de la même inspiration que le livre de Gaëtan Bernoville qui porte d'ailleurs comme titre "Le Pays des Basques". Une séquence est titrée : " La fabrication de la canne basque ou makila est oeuvre de longue haleine ".
Lire la suite
Faire un makila est oeuvre de longue haleine

Faire un makila est oeuvre de longue haleine

En 1926 l'historien bien connu Camille Jullian découvre le Musée Basque de Bayonne et fait de cette visite un article dans La Revue Hebdomadaire. Il y relate le don de Jean Ainciart d'une collection de makhilas et affirme: "Un vrai makhila est tout un poème".
Lire la suite

Le makila de Pierre Harispe

Pierre Harispe, philosophe, sociologue et poète, professeur puis journaliste, donne au makila un rôle important dans son roman de moeurs intitulé Ainhoa et publié en 1893. En particulier dans le chapitre consacré au jeu de Paume et au légendaire pilotari Perkain.
Lire la suite
Le makhila dans les Bulletins du Musée Basque

Le makhila dans les Bulletins du Musée Basque

Le Bulletin du Musée Basque ou BMB est la publication qui accompagne le Musée Basque et de l'histoire de Bayonne depuis sa création en 1924. 3 BMB ont fait référence au makhila de notre atelier.
Lire la suite
La fougère, emblème de la famille

La fougère, emblème de la famille

Depuis Jean Ainciart au 19e siècle, une fougère stylisée est gravée sur la virole du bas de nos makhilas.
Lire la suite
ARTE à l'atelier

ARTE à l'atelier

La chaine de télévision Arte a présenté en début 2012 une série de portraits des régions françaises. Le portrait de l'Aquitaine contient une séquence tournée  à l'atelier.
Lire la suite
La notoriété des Ainciart et des Bergara de Larressore

La notoriété des Ainciart et des Bergara de Larressore

De nombreux textes du 20e siècle précisent la filiation du makhila Ainciart Bergara et indiquent la qualité de la fabrication ainsi que la notoriété de la famille.
Lire la suite
Une chronique estivale

Une chronique estivale

Dans ce petit village du Pays Basque, dans les Pyrénées Atlantiques se trouve un merveilleux atelier de fabrication de "makhilas", ces fameux bâtons traditionnels basques. Dans ce petit village typique c'est un savoir faire ancestral qui nous est offert... Belle promenade...
Lire la suite
L'atelier devient Entreprise du Patrimoine Vivant

L'atelier devient Entreprise du Patrimoine Vivant

Après l'inscription de notre atelier et de son makhila à l'inventaire des Métiers d'Art Rares (Voir Unesco, billet du 9 janvier), par décision ministérielle du 19 décembre 2011, l'atelier Ainciart Bergara vient d'être labellisé EPV avec 30 autres entreprises d'excellence comme la faïencerie Henriot de Quimper ou les Cristalleries de Saint Louis.
Lire la suite
Le passage au four du néflier: une opération délicate

Le passage au four du néflier: une opération délicate

Voici des images de cette étape très importante pour la qualité de nos makhilas
Lire la suite
Un ami vers Compostelle

Un ami vers Compostelle

Nous recevons fréquemment des cartes postales de ceux ou celles qui entreprennent le pèlerinage de Compostelle. Certains commandent même leur makila pour entreprendre le voyage. 
Lire la suite
L'atelier Ainciart Bergara distingué pour sa valeur patrimoniale exceptionnelle

L'atelier Ainciart Bergara distingué pour sa valeur patrimoniale exceptionnelle

L'atelier vient d'être inscrit à l'inventaire des Métiers d'Art Rares au titre de la convention de l'UNESCO de 2003. 
Lire la suite
Remise de makhilas aux trois lauréats du prix Eusko Ikaskuntza

Remise de makhilas aux trois lauréats du prix Eusko Ikaskuntza

Trois lauréats du prix d'honneur d'Eusko Ikaskuntza, la société d'études basques, et de la Ville de Bayonne viennent de recevoir un makhila d'honneur en argent pour les services qu'ils ont rendu toute leur vie à la danse et au chant basques. Ce sont Philippe Oyhamburu, Jean Nesprias et Koldo Zabala.
Lire la suite
Les makhila Ainciart Bergara au Musée Basque de Bayonne (1)

Les makhila Ainciart Bergara au Musée Basque de Bayonne (1)

On peut admirer aujourd’hui au premier étage du Musée Basque de Bayonne, dans l’espace consacré aux costumes, la vitrine dans laquelle sont exposés les makhila offerts par Jean Ainciart à l’occasion de la création du Musée en 1924. 
Lire la suite